motocollants du forum en vente
Ce forum est pour vous motards de France et d'ailleurs, passionnés de Trails, toutes marques réunies. Vous trouverez ici des compagnons de route, des informations, des idées de balades, des récits de voyageurs...alors n'attendez pas, inscrivez vous :)




RASSO MORVAN TOUR 2018
Derniers sujets
» bagagerie et autre heavy dutie
par ludo51 Aujourd'hui à 8:29

» Rando le jeudi 10 Mai entre vignes et morvan juste avant le Rasso
par yann71 Aujourd'hui à 8:18

» Royal Enfied Himalayan
par ex-xt Aujourd'hui à 8:14

» Méga Braderie "Spécial Motard(e)" Chez Communicator
par jose84300 Aujourd'hui à 8:04

» Que pensez vous de la klx 250
par Pieref Aujourd'hui à 8:00

» Materiel indispensable pour sortie TT
par nanard Aujourd'hui à 7:37

» [Restauration] Yamaha 600XT (2KF) 1987
par Tess Aujourd'hui à 6:14

» Bol d'air et grand soleil
par POL39 Aujourd'hui à 1:20

» moteur se coupe à chaud ( 10 mn )
par ludo51 Hier à 23:37

» Vallons et grimpettes
par kenTénéré Hier à 23:00

» Je vends ma 660 ...
par frank Hier à 22:27

» Maxi Trail Rando
par yann71 Hier à 21:52

» Bonjour du 34
par sergio Hier à 20:58

» préparation 660 xtz pour raid maroc/mauritanie
par old school34 Hier à 20:53

» Session perfectionnement Grenay - Next: 18 Mars 2018
par fredcha Hier à 20:50

» Rando Primal Lozérien sur deux jours
par Pieref Hier à 20:40

» 11/12 mai 2018 : N'imPorte ' NaWak corréze trophy .
par Bartoof Hier à 20:13

» [VDS]Jerrycan ROTOPAX 3.8L
par Joe Hier à 18:21

» WR250R à vendre
par Lorenzo33 Hier à 18:06

» Excursion bardénas-Reales
par cap 29 Hier à 17:37

Facebook Terre-Bitume
LIENS
Mots-clés
dominator Carte 1200 Honda TRANSALP pneus pneu mitas vstrom 2018 transpy enduro hellas rally adventure tente YAMAHA corse africa casque maroc trail TENERE Beta moto grèce
Contact Admin

Partagez | 
 

 La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Mar 13 Oct 2015 - 22:31

Géorgie Etape 6:   Itinéraire

Départ de Gudauri après une petite grasse matinée, j'avais besoin de recharger un peu les batteries.
Arrêt à un panorama sur la route du col de Jvari, où l'on a peint une fresque retraçant l'histoire de la Géorgie. Enfin, c'est ce que je pense, je comprends pas bien le Géorgien...
La fresque c'est marrant, mais j'ai surtout droit à un très beau point de vue sur la vallée.
Des ados en voyage scolaire me questionnent sur la moto et je suis très surpris par leurs niveaux d'anglais. Ils veulent tous savoir la même chose, combien de chevaux, quelle vitesse maxi,... Vu leurs critères ma moto fait moins rêver qu'une Ducati, mais ils sont quand même très content de tourner autour !
Puis j'entends quelques mots de français... c'est bizarre, j'ai presque perdu l'habitude ! En fait un groupe de québécois en voyage organisé (bus), vraiment pas commun dans la région...
 
[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]

Puis la belle région de Stepantsminda (anciennement Kazbagi, prononcez Hrasbégui), sa vallée qui mène tranquillement jusqu'en Russie, ses petites rivières tranquille...

[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]

A peine 40 minutes de moto et je m'arrête dans Stepantsminda pour manger. Je suis à mi-parcours sur mon roadtrip, et j'ai un peu la flemme de rouler. Je prends donc le temps de m'arrêter au resto, pour un repas gargantuesque à 5€.
Finalement en Géorgie je suis souvent allé au restaurant car il est assez difficile de pique-niquer correctement. On ne trouve que de toutes petites épicerie, il n'est pas simple de trouver de la charcuterie appétissante, du pain,... Et quand on y arrive on en a pour 3€.
Au resto, pour 1 Khachapuri + 1 coca + 1 café on s'en tire pour 3-4€. je vois donc pas l'intêret de manger quelque chose de franchement moyen, sur le bord de la route, alors qu'on peut s’asseoir en terrasse, avoir quelque chose de copieux avec du wifi et des toilettes (ce qui évite de ch**r dans les bois, et économise le PQ !!). On a aussi l'occasion de piquer un peu de sucre pour le bivouac, des serviettes... toutes les économies sont bonnes à prendre lors d'un roadtrip d'1 mois !!   clin d\'oeil
En ville je croise deux 800GS tchèques, intégralement équipée en Touratech, mais impossible de trouver les proprios pour discuter. Puis je vois passer deux KTM 1190... La région est prisée des aventuriers...   clin d\'oeil

Ensuite j'ai suivi la vallée jusqu'à la frontière russe toute proche (15 kms). Une route en bon état, des virages, et un beau panorama à la fin. J'y retrouve d'ailleurs mes lycéens géorgiens, l'occasion de discuter un peu avec leurs profs.

[img][/img]

L'accès à la frontière est vraiment pourri, je ne pense pas que l'Etat géorgien fasse d'effort particulier pour ce bout de route qui mène en Russie. Pas de bitume, beaucoup de pierres, de trous... Quand on pense que les poids lourds sont obligés de passer par la... Ils sont obligés de rouler à 5km/h, on peut les doubler à pied !
Je fais demi tour car la Russie n'est pas au programme, retour à Kazbegi pour visiter l'Eglise de la Sainte Trinité au pied du mont Kazbeg. Il y a une ballade à pied, mais il faut grimper à plus de 2000m et avec les bottes d'enduro, l'équipement moto,... C'est vraiment pas facile !
On me fait savoir qu'il y a une piste pour rejoindre l'Eglise. Quelle bonne idée ! Enfin pas tout à fait...
A peine lancé je me retrouve coincé derrière des 4X4, je double, avec beaucoup de peine car personnes ne veut s'écarter un peu pour me faciliter la tache, et... Je retombe encore derrière des 4x4...
La piste fait 2.5 kms, soit rien du tout, mais l'endroit semble être l'attraction des aventuriers du dimanche ! Des abrutis qui se payent un peu d'aventure le weekend au volant de 4x4 de location qu'ils ne maîtrisent pas, sans expérience du tout-terrain, et qu'ils conduisent comme si ils étaient seuls au monde. Et, je n'avais jamais vu ça, ces andouilles arrivent à créer un véritable bouchon sur une piste en terre !!
La piste est en plus un peu technique, il y a un dénivelé important et donc pas mal d'épingles, avec des ornières profondes, beaucoup de pierres, des passages très meubles dans une sorte de poussière/sable... Seul c'est largement jouable, mais coincé derrière ces abrutis c'est l'enfer. Une moto c'est pas une bagnole, on a pas de frein à main, on ne peut pas s'arrêter comme on veut au milieu d'un pierrier avec une bécane de 300kg, en équilibre sans pouvoir poser les pieds au sol, et repartir tranquillement. On a pas non plus de marche arrière pour manoeuvrer...
Ces idiots prenaient un malin plaisir à s'arrêter aux pires endroits, la où il ne faut surtout pas le faire, me mettant donc à chaques fois dans la galère. Avec la grosse Ténéré il faut rouler pour avoir de l'équilibre, sans vitesse on tombe, c'est valable pour tout les 2 roues et plus spécialement les versions "PL".
J'essaye donc de les doubler systématiquement pour rouler à mon rythme et profiter de la piste mais personne ne veut me laisser passer. Appel de phare, klaxon (c'est la coutume en Géorgie, rien d'agressif la bas), rien n'y fait alors je suis obligé de passé en force ce qui n'est pas rassurant. Plusieurs fois je me suis fait collé contre le bord de la piste, ou la falaise, parce que personne ne veut faire d'effort. La pression commence à monter, ça fini par me gonfler...En plus ils me recouvrent de poussières, j'en ai dans la bouche, les yeux...
Un énième 4x4 s'arrête au milieu d'un pierrier, encore sans raison, et me force à stopper mon élan à l'endroit le plus instable... Me voila bloquer au milieu des pierres, impossible de repartir sans me faire secouer dans tout les sens, même en mettant du gaz, et à force de déséquilibre je fini par lacher la moto dans les cailloux.
Pas de bobo, j'enlève ma sacoche de réservoir et personne ne vient m'aider malgré la présence d'une dizaine de 4x4... Je commence une tentative pour la relever, ce qui n'est pas facile avec les pierres, la pente,... Bien sur je suis au milieu de la piste, je bloque le passage, et voila un de ces abrutis qui klaxonne pour que j'accélère le mouvement !!!!!!!

La je suis devenu fou, j'ai jeté mon casque en direction de son 4X4 en l'insultant de tout les noms, moitié français, moitié anglais, je pouvais pas hurler plus fort, j'étais rouge de colère... Bref le mec c'est ch*é dessus, littéralement, et c'est enfermé dans son 4x4 avec la peur sur le visage ! Les caisseux ont tous fermé leurs gueule, personne ne bougeait. 
J'ai relevé la moto en prenant tooouuuutttt mon temps et des randonneurs sont venus m'aidé en me poussant pour que je puisse sortir des pierres. La j'ai décidé de faire demi tour, j'étais sur cette piste (2.5 kms) depuis 40 minutes et je n'avais pas fait la moitié du chemin. S'était trop pour mes nerfs, j'allais tué un mec à force...
C'est la plus grosse déception du voyage, je n'aurai pas vu cette magnifique église qui surplombe Kazbegi, mais le jeu n'en valait pas la chandelle.

[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]

De retour à Kazbegi je prends la route de Juta et sa vallée pour retrouver un peu de calme. Une couchsurfeuse m'avait parlé de ce village, apparemment très joli... Enfin une bonne idée !
C'est absolument désert, une belle piste roulante qui s'enfonce dans la vallée avec en fond le Mont Kazbeg ! Voila que je reprends du plaisir, le plaisir de rouler à mon rythme et de profiter du paysage.
Juta est un village très isolé, en bout de route, plutôt "hors du temps" dans un environnement privilégié. Je visite les lieux, prends le temps de flâner, il y a un camping mais malheureusement il n'y qu'un sentier impraticable pour y accéder. Il faut marcher sur 1 kilomètre avec une forte pente, et ça fait beaucoup avec tout les sacs, surtout que j'ai donné niveau plan galère...
Je quitte donc le village à la recherche d'un coin sympa pour bivouaquer. Rien en bord de rivière, soit il y a trop de cailloux, soit c'est marécageux. Je finis par m'installer en bordure d'un petit village (peut-être Sno), où un terrain de foot à l'abandon me tend les bras !
Les vaches viennent me rendre visite, j'ai le coucher de soleil sur le mont Kazbeg et rien ne pourrait me rendre plus heureux...

[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:4f10]http://www.super-tenere.org/[/img]

_________________


Le Blog de la Baroude
Revenir en haut Aller en bas
trofor26

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : KTM 1190 Adventure R.2013/Yamaha XT660R.2005
Pneu AV/AR : KTM 1190 R Mitas E10 Dakar/660 XTR Mitas E09 Dakar
Messages : 4120
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 57
Ville ou région : NougatLand

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Mer 14 Oct 2015 - 18:39

Magnifique, ton voyage, Anto, je te suivais sur FB, avant que nous soyons "amis", et je t’enviais pour ton   parcours ...
Les destinations et les itinéraires de rêve, sont tellement nombreux, que nous ne pourrons jamais tous les faire .... clin d\'oeil
Merci de nous faire partager tes voyages ... bien

_________________
Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir.
C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain...




Mes vidéos-->Dailymotion
Mes vidéos-->Youtube
Revenir en haut Aller en bas
https://www.terre-bitume.org/t343-journal-de-bord-nordkapp-juill
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Mer 14 Oct 2015 - 22:07

Géorgie Etape 7: Itinéraire

La pire nuit du roadtrip, le froid m'a quasiment empêché de dormir... Pourtant j'ai un duvet -1°c, un sous duvet en coton, j'étais habillé avec la polaire, caleçon technique, bonnet,... La totale, j'ai même mis ma veste de moto et mon pantalon par dessus le duvet pour avoir une couche supplémentaire.
Impossible de connaitre la température, mais la tente n'était qu'un bloc de glace au petit matin !!
Du coup j'ai passé quasiment toute la matinée dans un bar de Kazbegi, pour me réchauffer et aussi parce que j'avais un peu la flemme de me lancer   clin d\'oeil
C'est une étape de transition, je dois refaire toute la route militaire (c'est une impasse en fait) pour quitter cette vallée et accéder à une autre région géorgienne.
Je rebrousse donc chemin jusqu'à Ananuri pour une pause resto (3€50 pour se remplir le ventre). 
A Zhinvali je trouve un stand de karcher et vu l'état de la moto ça serait pas du luxe... Ici ce n'est pas en self-service, on lave donc la moto pour moi, avec le plus grand soin ! de la mousse partout, karcher, rinçage dans tout les recoins et le petit séchage à la microfibre... J'ai jamais eu une moto aussi propre !! Le tout pour 5€50, et ça les vaut largement.
Ensuite je bifurque pour Tianeti, enfin j'essaie. En fait c'est la galère, ma carte n'est pas terrible et je m'attends à trouver une nationale conventionnelle mais je trouve aucun panneau ni embranchement...
Un type qui parle un peu français m'aborde, en fait il n'y a pas de belle route, c'est une piste dans un état inconnu que personne n'emprunte apparemment. Il me conseille même de passer par Tbilisi !
Je me lance quand même, il y a pas mal de pierres mais rien de fou non plus, peu de trou, ça roule bien. En plus c'est très sec, mais pas très beau et je me fais bloquer par d'énormes travaux de terrassement. Les types préparent le terrain avant que cette piste ne soit goudronné, les motards aventuriers vont bientôt perdre un terrain de jeu...
30 minutes d'attente en plein soleil, mais je suis finalement autorisé à passer. De l'autre coté c'est bitumé, une jolie région vallonnée et très agricole... Je roule zen jusqu'à Tianeti et je retrouve la piste. Et quelle piste !!
Des petites montagnes boisées, de beaux paysages, des troupeaux de brebis en transhumance... J'ai l'impression d'avoir retrouvé mes Cévennes !

[img:96cd]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:96cd]http://www.super-tenere.org/[/img]

Je me régale sur la piste c'est roulant mais pas trop, un peu technique mais sans grosse difficulté, juste de quoi rester concentré tout en pouvant envoyer un peu de rythme !
Tellement cool que j'ai même pas voulu prendre le temps de prendre des photos... Trop content de rouler !
Je croise un petite voiture de ville avec un couple à l'intérieur, l'air perdu et un peu effrayé... En fait des touristes portugais qui ont suivi aveuglément le GPS de leur voiture de location. Ils me demandent si il vont bientôt retrouver le bitume, et j'ai pas trop envie de leur mentir... ça serait pas leurs rendre service ! Les pauvres ont du galérer...

Arrivé à Akhmeta je décide de m'arrêter au bord d'un étang. Je vois un pécheur avec deux gamins et lui demande si c'est ok pour camper... Et voila qu'il me propose de m'offrir sa cabane de pêche pour la nuit !! Super sympa, hyper accueillant mais c'est un peu glauque à l'intérieur. Je refuse donc poliment et installe ma tente tout prêt sous les arbres.
Je pensais m'offrir une petite baignade dans l'étang mais l'eau ne m'inspire pas confiance... Là deux chiens débarquent et ils vont me coller toute la nuit malgré mes tentatives pour les faire fuir. J'ai pas trop envie qu'ils me refilent leurs puces et autres morbac' ! Mais rien à faire, ils vont même dormir à côté de la tente et monter la garde... Je dois être l'ami des animaux !
Sinon ma réparation d'arceau de tente tiens toujours... Merci le scotch tissé !!

[img:96cd]http://www.super-tenere.org/[/img]

_________________


Le Blog de la Baroude
Revenir en haut Aller en bas
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Mer 14 Oct 2015 - 22:59

Géorgie Etape 8 : 

L'étape commence par une galère logistique: j'ai des cartes postales et je ne sais pas quoi en faire !
Impossible de trouver le bureau de poste dans Akhmeta, on m'indique à droite, puis à gauche, je fais des tours de centre ville avant de me retrouver dans un batiment pourri que je pensais désaffecté...
Là le postier ne comprends rien, il ne sait pas comment faire pour envoyer des cartes en Europe, je finis même par croire que ce n'est pas possible ! Vu qu'il ne lit que le Géorgien il ne comprend où est le nom du destinataire, où est marqué la ville... ça sent la galère, et surtout les cartes postales perdu à tout jamais... Je précise quand même que j'ai pris le soin de noté le pays sur chaque carte postale en géorgien, pour éviter les problèmes... Mais je peux pas faire plus !
1h pour poster 5 cartes postales, j'ai jamais vu ça ! Mais elles arriveront finalement, ouf !

Jusqu'à Gurjaani la route est assez monotone mais sympa, que des champs, des vignes et des villages désert...
En ville je bats mon record de resto pas cher: 1€30 pour 1 Kachapuri + 1 coca + 1 café !!!

Puis je suis un panneau indiquant le monastère de David Gareji, un des points de passage important de mon roadtrip, et la le choc !
Le décor change d'un coup, j'ai droit à une steppe aride immense, qui s'étend à perte de vue. Avant tout était vert, j'étais au milieu des champs et me voila en plein désert !!

[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]

Je débarque dans un bled sorti de nul part (Udabno je crois), il n'y a plus de panneau, je ne sais pas où je vais mais il y a un hotel restaurant: l'Oasis.
Un lieu sympa et étrange en même temps, construit avec des matériau de récup' dans une ambiance très hyppie, le resto fait presque trop "branché" pour l'endroit !
Il fait super chaud, le patron me propose une citronnade maison... Le pied... 

[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]

Puis le bitume disparait, et la piste me conduit jusqu'à David Gareji (ou Gareja selon les traductions).
Il s'agit d'un monastère semi-troglodyte du 6ième siècle, plus petit que ce que je pensais mais qui en impose par son architecture.
L'endroit est très calme, à peine quelques touristes, tellement relaxant que j'en oublie la moto. Je fixe le panorama, c'est immense et je me sens tout petit et loin de la maison. Juste derrière moi c'est L'Azerbaijan, j'ai du mal à réaliser que j'ai fait tout ce chemin...

[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]

Depuis le monastère un panneau indique la direction de Rustavi et puis... Plus rien !
Une multitude de pistes quadrille la steppe mais il n'y a aucun panneau pour indiquer où l'on va. Donc obligé de tout faire à l'orientation, avec la position du soleil couchant,...
35 kms d'une piste ultra roulante, qui s'étend à perte de vue, en s'orientant avec le soleil et mettant un max de gaz... PU*AIN QUEL PIED !!!!
Un grand moment du roadtrip, j'étais tout seul donc j'ai pu rouler un peu comme un c**, et puis l'impression d'être perdu au milieu du désert... ça n'a pas de prix !

[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:10f5]http://www.super-tenere.org/[/img]

Pas de GPS, pas de panneau, une carte minable et même pas perdu !
J'arrive comme convenu à Rustavi pour un nouveau choc, celui de retrouver la ville... Un trafic dense, désordonné, le son des klaxons... Bref ça me gonfle, et impossible de planter la tente. Je me mets donc en quête d'un hotel... Sans succès, tout est fermé !
Je me rabats donc sur l'autoroute, et un motel tout neuf sur une aire de repos.
Pour le glamour et le typique on repassera, mais en tout cas c'est super propre, il y a du Wifi et un parking gardé 24h/24 pour la bécane ! Que demandait de mieux ? Le prix ?! 18€... On va pas se priver !!

_________________


Le Blog de la Baroude
Revenir en haut Aller en bas
FleePee

Pilier du forum
Pilier du forum
avatar

MOTOS : Africa Twin CRF 1000 - XR400
Pneu AV/AR : TKC70/ Metzeler six days-Scorpion
Messages : 793
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 50
Ville ou région : Marseille

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Jeu 15 Oct 2015 - 8:02

Toujours aussi bon!
Beau voyage, ça donne envie!
Revenir en haut Aller en bas
http://balades.fleepee.pagesperso-orange.fr/
alpenstrasse

Membre Super VIP
avatar

MOTOS : KTM 1190 Adv 2015
Messages : 1803
Date d'inscription : 17/02/2011
Age : 54
Ville ou région : Au Nord Ouest des Alpes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Jeu 15 Oct 2015 - 20:16

Génial

_________________
Mes comptes rendus de balade sous mon pseudo en accès libre c'est là
https://www.baladamoto.fr/forum/les-itineraires/
Revenir en haut Aller en bas
trofor26

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : KTM 1190 Adventure R.2013/Yamaha XT660R.2005
Pneu AV/AR : KTM 1190 R Mitas E10 Dakar/660 XTR Mitas E09 Dakar
Messages : 4120
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 57
Ville ou région : NougatLand

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Jeu 15 Oct 2015 - 20:35

Super CR, Anto, qui donne vraiment l'envie d'aller y faire un (grand) tour ... Trailleux

_________________
Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir.
C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain...




Mes vidéos-->Dailymotion
Mes vidéos-->Youtube
Revenir en haut Aller en bas
https://www.terre-bitume.org/t343-journal-de-bord-nordkapp-juill
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Jeu 15 Oct 2015 - 21:55

Géorgie Etape 9 : Itinéraire

Départ par l'autoroute jusqu'à Tbilisi puis bifurcation sur Marneuli.
Rouler dans la capitale avec la ténéré sans assurance ne me tente pas trop... Je suis plutot agoraphobe en moto, le fait de rouler dans les grandes villes me stresse et le trafic géorgien m'a coupé toute envie de visiter la capitale !
La route de Marneuli à Tsalka est un régal, très vallonné, ça fait que tourner, un bitume au top du top... Je vois pas les kilomètres passer ! Puis à Tsalka je change d'atmosphère. De vastes plateaux pelé, avec des lacs, des rivières et quelques belles forêts de sapins... On dirait les Grands Causses !!
Le temps semble s'être arrêté dans les villages traversés, c'est vraiment apaisant et je prends plaisir à rouler au ralenti... Rien ne presse, c'est les vacances...
Je trouve une pisciculture sur la route, qui fait resto, pas mieux pour déjeuner. On me sert une belle truite pour 3€50, s'était super bon et j'ai rien laissé !

 [img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]

Arrivé à Ninotsminda (frontière arménienne) je prends la direction du nord pour voir le site de Vardzia, autre point important de mon voyage.
Je suis les gorges de la Paravani, une très très belle route où j'ai croisé quelques moto (rare dans ce pays !) jusqu'à Khertvisi et sa citadelle. Pas le temps de visiter, je préfère filer direct sur Vardzia et me réserver ça pour demain.

[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]

Vardzia est un site touristique majeur pour la Géorgie, un immense édifice troglodyte construit autour d'un monastère. A son apogée les historiens pensent qu'ils y avait 5000 personnes sur place, qui occupaient les 3000 grottes creusées dans la falaise. Respect, robustesse...
La visite du site se mérite quand on arrive déguisé en cosmonaute, j'ai bien transpiré pour arrivé jusqu'en haut avec les bottes d'enduro !! Mais ça valait le coup...
Les différentes "pièces" ne sont pas forcément très impressionnante à voir, c'est vide, pas de déco... J'étais plus captivé par la complexité de l'endroit, notamment le réseau de tunnels qui parcourent toute la falaise. C'est étroit, on ne passe des fois qu'accroupi... et on a du mal à imaginer comment des hommes, au 12° siècle, ont pu creuser autant la roche, à cette hauteur, avec une telle profondeur, pour abriter 3000 pèlerins et leurs permettre de prier dans la chapelle (orthodoxe)... Faut être fou !
Malheureusement aucune photo du lieu de culte n'est autorisé, l'endroit est austère, sinistre...
L'ambiance est pesante, on imagine bien la rudesse de la vie à cette époque.

[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]

Pendant la visite je fais la rencontre d'un motard italien. Il vient de débarquer en Géorgie (c'est sa deuxième étape) avec son DR650 complétement destroy, 3 valises plastique dépareillées et fixé "à l'arrache", des sacs poubelles dessus pour l'étanchéité, quasiment aucun matos dessus hormis le minimum syndical (ou vital, comme on veut). Une autre idée du voyage moto, "rat's", que j'aime aussi beaucoup.
Il m'avoue en ch*er un peu sur les chemins car il n'a aucune expérience du tout-terrain mais il se régale lui aussi. On passe pas mal de temps à parler moto, il est très surpris de voir par où je suis passé avec mon énorme Ténéré, et je lui donne quelques conseils pour la suite car c'est son tout premier voyage (la Géorgie est un choix courageux pour une première !).

Je trouve un coin de bivouac à proximité du site, un bout de piste mène au bord de la rivière et ça à l'air plat avec de l'herbe. Parfait ! Donc forcément je fonce tête baissé, comme d'hab... Bon j'aurai du y regarder de plus près... Le début de la piste est en fait un pierrer très instable et pentu, j'arrive tout de même en bas sans me sortir et avec une note artistique de 02/20 !
Vu comment je me suis fait secouer c'est un miracle, mais je ne peux empêcher la moto de tomber une fois sortie de la m**de à force de déséquilibre. Il faut vraiment vraiment que j'apprenne à ne pas foncer n'importe où et n'importe comment... Un jour ça va mal finir !
Par contre ça valait le coup de transpirer un peu, l'endroit est sublime et désert ! Je vais pouvoir prendre un bain dans la rivière (froide) et bivouaquer tranquille...

[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:ffa0]http://www.super-tenere.org/[/img]

_________________


Le Blog de la Baroude
Revenir en haut Aller en bas
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Jeu 15 Oct 2015 - 22:25

Merci à tous pour vos messages !
ça fait toujours plaisir de partager ces expériences de voyages sur le forum, et ça me fait un peu revivre le roadtrip aussi !
Je vais essayer de finir le CR demain, puis je ferai un topo sur le matos utilisé  clin d\'oeil

_________________


Le Blog de la Baroude
Revenir en haut Aller en bas
MB

MEMBRE Très actif
MEMBRE Très actif
avatar

MOTOS : R1200 GSA / XTZ 660 / KTM 640 adv
Pneu AV/AR : K60/ K60 et MT21
Messages : 166
Date d'inscription : 01/10/2014
Age : 57
Ville ou région : Nivelles /Wallonie

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Dim 18 Oct 2015 - 17:13

Génial ce voyage et quel plaisir de lire ce CR avec de belles photos en accompagnement  dix sur dix
Perso me voilà rassuré si on te force tu bois quand même un coup  vive le forum le problème c'est que les jours qui suivent tu vois tes Cévennes partout ( y a pire comme région ).

Encore un grand merci pour le partage il ne te reste plus qu'a préparer septembre 2016 
Revenir en haut Aller en bas
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Lun 19 Oct 2015 - 22:08

Géorgie Partie 10:   Itinéraire


Une journée qui a très mal démarré... Déja il m'a fallu sortir de la zone de bivouac ce qui n'était pas simple, mais encore s'était presque rien...
La veille j'avais vu une petite piste qui menait à un autre monastère troglodyte, à l'écart de Vardzia. Un panneau l'indique depuis la route, je me suis donc dis que s'était une bonne idée ! Bien sur...
Je me lance sans remarquer, la piste grimpe dans la montagne, je fais 500m en évitant les ornières, les trou... Et me voila dans un pierrer de malade !!! J'aurai du rebrousser chemin, mais comme je suis un tête de mule...
Bien sur la piste est impraticable, personne ne passe par la depuis des années à mon avis, et je finis par tomber en pleine grimpette dans la caillasse ! G-E-N-I-A-L
Je vous laisse donc imaginer la Super Ténéré tout plein fait, avec les bagages et la TVA, par terre dans une forte pente et bloqué par une généreuse couche de cailloux...
Je relève donc la moto, mais que faire ensuite... Je ne peux pas avancer, plus loin il faudrait un trial, et pour reculer c'est chaud. Malgré le poids de la moto et la pente elle ne bouge pas à cause des pierres. Je tente coûte que coûte en tirant comme un bourrin, mais il faut dépenser une énergie folle pour faire 1m et je ne sais pas comment lui faire faire demi tour, ni comment remonter dessus...
Du coup je l'a laisse tomber de l'autre côté et tente une autre approche. La moto retombe sur le PC et la valise droite, et en tirant sur le pare carter j'arrive à la faire pivoter couché. Une méthode parfaite pour celui qui ne craint pas de rayer sa moto !
Ensuite je la relève, elle est dans le sens de la descente mais pas facile de déplier la béquille, je tente le numéro d'équilibriste pour remonter dessus et redescend la piste en me faisant secouer dans tout les sens... Il est 10h, j'ai fait 2 kms et perdu 4l d'eau à manœuvrer la moto... Une journée qui commence bien !
Pour le reste du voyage je me promet d'arrêter de me lancer comme un c** à chaque fois que je vois une piste, toujours vérifier où on s'engage...

Je file ensuite sur Khertvisi, une des plus vieilles forteresse géorgienne car elle aurait été bati au 2ième siècle après Johnny Cash. Soit disant elle aurait été détruite par Alexandre le Grand, mais bon je lui ai pas posé la question... Les murs que l'on voit actuellement datent du 14ième, c'est idéalement placé dans la vallée pour prendre quelques photos mais concrètement ça vaut pas Carcassonne  clin d\'oeil   

[img:b02b]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:b02b]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:b02b]http://www.super-tenere.org/[/img]

Pas de resto dans le coin, ni bar ou snack, juste une mini-épicerie. Pas de pain ni de jambon ou paté, je me nourris donc de chips et de glace... Le top de la diététique !

De retour à Akhalkalaki je demande la route pour Borjomi car il n'y a aucun panneau. A la station essence on me dit de passer par Akhaltsikhé mais je vois qu'il existe une autre route, directe et qui permet de faire une boucle avant de rejoindre la frontière. On me fait comprendre que ce n'est pas une route, mais une piste assez dégueu que personne n'emprunte. Un chauffeur de taxi émet même des doutes sur son existence, selon lui c'est bloqué...
M'en fous, moi je suis un ouf, un dingue, un adventurier M'sieur ! J'y vais quand même !
Bon s'étais pas la piste la plus exaltante du voyage...
En fait elle parait plutôt propre, roulante, mais il y a un effet "tôle ondulée" qui est hyper désagréable. ça tremble de partout, ça secoue en continu... Du coup ça fini par saouler !
Aucun panneau bien sur, et de nombreuses bifurcations. Les locaux rencontrés m'indiquent tous des directions contradictoires, je pense que personne ne sait aller à Borjomi en fait...
Je rencontre un jeune géorgien qui travaille dans un champ et qui parle un parfait anglais ! rare pour le pays ! Ses conseils seront les plus judicieux, le seul qui connaisse vraiment la route. Je suis toutes ses indications à la lettre et me retrouve sur une piste qui part dans la montage, et qui semble mené à un col.
Là plus de tôle ondulée, mais une multitude de pierres qui donnent un aspect "pavé" à la piste. Tout aussi désagréable à rouler, ça tremble, le topcase gigote, Parkinson s'empare de moi...
Il ne faut pas rouler trop doucement au risque de perdre tout équilibre, mais impossible de mettre beaucoup de rythme aussi vu le dénivelé et les virages... Vivement que j'arrive au bout de cette piste !!
Arrivé au sommet du col je me fait arrêter par des militaires en poste dans une guérite. "Passport please, motorbike passport".
Un contrôle de papier au milieu de rien, j'hallucine ! Je pense que les types se font ch*er, j'en profite pour faire des photos, l'endroit est magnifique. Quelle vue !

[img:b02b]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:b02b]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:b02b]http://www.super-tenere.org/[/img]
[img:b02b]http://www.super-tenere.org/[/img]

Face nord la piste est dans un super état. Plus de cailloux mais de la terre, et je reprends plaisir à rouler !
Puis j'arrive dans une station de ski déserte (normal pour la saison), et la patronne de l'épicerie insiste pour me présenter sa fille qui parle français. ça fait super longtemps que je n'ai parlé ma langue maternelle, c'est toujours sympa d'échanger quelques mots !
Je retrouve un bitume parfait, et une belle route pleine de virages qui permettent d'envoyer un peu de rythme. Sans m'en rendre compte me voila dans Akhaltsikhé, à la frontière turque.
Comme c'est mon dernier jour en géorgie et que ce soir il y a France-Roumanie à la télé je décide de prendre une chambre.
Je trouve un hotel au bord d'un petit lac, c'est un peu "hors budget" pour moi car il ne me reste presque plus de Lari mais j'arrive à négocier le tarif car l'endroit est désert. 20€ la chambre familiale immense avec 2 lits king size, un chateau pour moi !
Le patron est super sympa, il me trouve le match sur le satellite qu'on regarde ensemble au salon de l'hôtel.
J'avoue que c'est un peu la déprime, le match est pourri mais surtout c'est ma dernière nuit en Géorgie...

_________________


Le Blog de la Baroude
Revenir en haut Aller en bas
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Lun 19 Oct 2015 - 23:16

Partie Retour:

Il me reste 10 jours de congés mais ça sent déja le retour de vacances !
La frontière est vite passé dans la matinée et je file vers Kars (Turquie). La route est super, ça tourner gentiment mais surtout le paysage de "bout du monde" est à couper le souffle. C'est immense, parfois ça donne des impressions de route 66. Rien de plus reposant, les kilomètres défilent sans s'en rendre compte !
Puis Erzurum et Erzincan, une route souvent en 2x2 voies mais cool à rouler, on regarde le paysage et ça passe tout seul.
Pas facile de trouver un bivouac le soir, il y a de la caillasse partout. Je finis par me faire une petite place non loin d'une rivière et d'un champ. L'endroit est "déconseillé sauf raisons impérative" par le site des affaires étrangères, à cause de troubles importants dans la région... J'ai pas vu une bagnole de flics, pas un char d'assaut, aucune tension particulière... En fait c'est ultra tranquille, les gamins jouent dans la rue, les turcs travaillent dans les champs... Heureusement que je n'écoute pas trop le ministères des AE, trop de précautions tue les vacances !

Le lendemain je décide de ne pas m'arrêter, soit je fais du tourisme et j'en ai pour 15 jours à rentrer (et je ne peux pas me le permettre) soit j'enfile les bornes et je ne me retourne pas. Il me faudra deux jours pour traverser la Turquie au départ d'Erzican.
J'ai retenu la leçon d'Istanbul à l'aller, je ne suis plus un touriste effarouché et je vais le faire "à la turc". Le bouchon "pare-choc contre pare-choc" débute 130 kms avant Istanbul, en gros il faut la journée pour passer, ça fait 160 kms d'arrêt en plein soleil et de ventilo qui tourne à fond. Beaucoup trop pour mon moral... J'ai donc fait 160 kms de bande d'arrêt d'urgence !
Pas bien... C'est vraiment des rebelles ces français... Je dirai simplement que la fin justifie les moyens, j'ai pas mis 8h pour traverser, le moteur n'a pas explosé, j'ai éviter le coup de chaud... J'ai donc eu RAISON   clin d\'oeil
J'ai quand même eu un coup de pression sur la BAU, je me suis fait arrêter par un flic avec une autre bagnole. Le mec devant moi à morfler, le flic (motard) avait l'air vraiment remonté. Quand il s'est approché de moi il m'a fait un grand sourire, à regarder la moto sous tout les angles et m'a mis une grande tape sur l'épaule en me conseillant de continuer sur la BAU ! J'adore...
Le soir je suis retourné au camping d'Edirne, c'est facile d'accès, pas cher et je connais déja les lieux. C'est parfait car il se fait tard, presque nuit et je suis creuvé.

Le lendemain je regarde les infos sur le net, apparemment il y a des gros problèmes aux frontières Turquie-Bulgarie et Bulgarie-Serbie à cause du flux de migrants et des tensions politiques que ça entraîne. Arrivé sur place tout est très différent... En fait c'est désert ! Les deux frontières seront franchi dans un temps record, sans fouille ni problèmes. 
La traversée de la Bulgarie est assez fastidieuse, je prends l'autoroute pour gagner du temps (la nationale n'a aucun intérêt) et plus je m'avance dans le pays plus il fait froid. Je m'arrête sur une aire de repos pour me faire un Macdo (besoin de gras !), mais la c'est la galère. Les burgers ne portent pas les même noms qu'en France (ou qu'en Angleterre, US,...) et la carte est en cyrillique !! Gros fou rire avec le serveur au moment de commander, car lui ne parle pas un mot d'anglais.
L'orage commence à tomber, il fait 8°c, je sort le pull, met les poignées chauffante... J'avais perdu l'habitude de tout ça ! Avec le recul j'ai eu une météo excellente en Géorgie, mais le retour s'annonce morne...
Autoroute sous la pluie, rocade de Sofia (capitale bulgare), sous la pluie, frontière serbe sous un orage apocalyptique... ça fait plaisir de rentrer à la maison !
J'arrive à Nis et c'est de pire en pire... Je voulais me faire le même bivouac qu'à l'aller, j'avais noté l'adresse de la ferme, mais la c'est trop... A 18h il fait déja nuit !!
Sur l'autoroute je trouve un motel en catastrophe, avec bar, resto, superette,... Parfait. Je prends une douche chaude et m'envoie un vrai menu d'homme au restaurant. Dans les balkans on paie souvent la viande au kilo dans les resto, et je suis donc fait un "mixed grill" de 700g (de viande donc) avec frites et coca... J'étais repu... 
Le boss de l'hotel me trouve une place dans l'atelier de la station service pour que je puisse garer la moto à l'abri. Une attention bien sympa, et puis ça sera l'occasion de parler bécane avec les mécanos le lendemain.

J'ai ensuite changé les plans, je devais traversé le nord est de la Bosnie en passant par Srebrenica (seule partie que je ne connais pas encore du pays) mais ils annoncent un tel mauvais temps que je préfère me rabattre sur la côte.
Rouler sous la flotte en Serbie c'est ch*ant, il y a du trafic, on reste bloqué derrière les voitures, ça roule pas,... Et puis il faut traverser un nombre important de villages... Alors qu'en Bosnie c'est désert !!
La frontière est passée en moins de 10 secondes top-chrono et malgré la pluie je me refait plaisir sur la route. ça tourne pas mal et arrivé à Visegrad je roule dans le long de la Drina, une région magnifique malgré le mauvais temps.
Vu le temps je me paye une petite guest-house spécial motard vers Foca, parfait pour faire sécher les fringues.

Le lendemain je reprends la route jusqu'à Gacko puis Nevesinje, c'est sec, il ne pleut plus, ça tourne bien... Je kiffe ! Petit arrêt sandwich à Mostar et je passe la frontière. Grand ciel bleu et vue sur l'Adriatique... Le top ! Je vais suivre toute la route de côte de Dubrovnik jusqu'à Rijeka.

 [img:0766]http://www.super-tenere.org/[/img]

Je pense m'arrêter pour dormir entre Split et Sibenik, mais comme le camping sauvage est largement déconseillé en Croatie il me faut trouver un "AutoKamp"... Sauf que tout est fermé !
A force de rouler et de ne rien trouve je fini à Zadar, avec par chance le seul camping ouvert de la région... Qui lui ferme le lendemain ! A 1 jour prêt j'étais mort !

Le lendemain fini le ciel, place à la grisaille et à un vent de malade ! C'est dommage car la route est top, que du virage en bord de mer, mais la moto est presque incontrolable... Je sert les dents jusqu'à Novi Vinodolski et retourne dans les terres jusqu'en Slovénie. La pluie revient, le froid aussi, j'arrive à Kocevje chez une amie en grelotant !
La suite sera ch*ante comme tout retour à la maison, une traversée de la Slovénie marqué par un excès de vitesse (80 au lieu de 60) payé 250€ TVA comprise, et 750 bornes de Venise jusqu'à Marseille par l'autoroute en plein orage, le fameux weekend des inondations... En bref, un retour peut-être plus épuisant que l'ensemble de la Géorgie !!

Arrivé à la maison le compteur affichait 11687 kms exactement, j'ai traversé 7 pays, roulé pendant 1 mois, j'ai kiffé tout les jours... Sur le moment je n'ai qu'une envie c'est de remonter sur la moto, y retourner... Mais il faut bien reprendre le boulot, pour payer le prochain voyage !   bien

_________________


Le Blog de la Baroude
Revenir en haut Aller en bas
Frodon

Pilier du forum
Pilier du forum
avatar

MOTOS : r100gs et drze 400
Messages : 859
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 61
Ville ou région : Maquis

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Mar 20 Oct 2015 - 7:13

Un pur régal ce récit
Revenir en haut Aller en bas
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Dim 25 Oct 2015 - 21:13

Je vais faire un petit "point matériel", je sais que le matos intéresse beaucoup de monde sur ce forum   clin d\'oeil
Perso je ne suis pas un partisan du matériel haut de gamme, je possède beaucoup de truc très basique de chez décathlon mais qui ont toujours fonctionné. Je pars du principe que même si je passe des vacances un peu "aventureuse" elles n'ont rien à voir avec des raids extrêmes du bout du monde, donc selon moi le matos haut de gamme ne me serait pas très utile... Le poids embarqué est donc plus important mais j'avoue que ce n'est pas un critère primordial pour moi. C'est la moto qui transporte tout ça, et pas moi sur mon dos, la ténéré étant déja une enclume peut importe si on embarque 10kg de trop. Après je suis plutôt costaud, donc j'assume le surpoids en tout-terrain.
Après c'est un point de vue, chacun à le sien, le plus important selon moi est de partir avec du matériel dont on a une entière confiance.

La moto:

2 valises Touratech 38l/45l: 
c'est mon deuxième pare-carters, 4 ans que la moto chute en tout terrain et ça ne lache pas. Bien sur elles sont maintenant moche, cabossé, rayé, et plus étanche à 100%, mais j'en suis absolument satisfait et ne les changerai pour rien au monde ! Touratech c'est investissement, mais quand on voit la solidité des valises je ne regrette pas d'avoir fait un gros chèque.

1 topcase Givi Trekker 46l:
Il me suis aussi depuis le début et n'a jamais flanché. Toujours étanche à 200%, je l'ai choisi à l'époque car je n'aimais pas la forme du Touratech 38l dans lequel rien ne rentre... Malgré tout ça conception plastique peut-être un défaut, il gigote copieusement à l'arrière en tout-terrain et, avec les secousses, les silent blocs de la platine se bouffent rapidement. Pour les voyages j'en embarque toujours quelques jeu (ça coute rien, ça prend pas de place), pour ne pas être embêté.

1 sac étanche Tribord 80l:
Pourquoi 80l ? Parce que c'est énoooorme...   clin d\'oeil  Il n'était même pas rempli à moitié lors du voyage, mais il faut toujours avoir un rab' de place, histoire de pouvoir embarquer des choses en plus en cours de route. Genre de l'eau en plus, par exemple... Il possède une poche extérieur qui permet de ranger les affaires de pluie, qui sont toujours à porter de main et peuvent sécher sans mouiller le reste des affaires. Très pratique et 100% étanche, costaud,... Dommage que Décathlon ne le commercialise plus.

1 sacoche de réservoir Bagster Flash:
Ce n'est pas une sacoche très "adventure", elle n'est pas étanche sans sa housse de pluie, les fixations aimantées se baladent sans cesse en TT, et la finition n'est pas top... Mais elle a un avantage énorme par rapport aux autres sacoches: c'est un vrai sac à dos. C'est pour cette raison que je n'en changerai pas. En voyage, lors de visites, c'est hyper pratique de pouvoir embarquer ses affaires importantes (papiers, ordi,...) partout avec soi sans galérer. Et puis avec la housse, qui n'est pas pratique par contre, c'est 100% étanche.
J'ai simplement ajouté un porte carte de vélo dessus, plus grand et plus pratique que l'origine, fixé avec du velcro.

Pare-carter Givi:
Pourquoi Givi ? Parce que quand j'ai acheté la moto il n'y avait guère de choix... Mais il a toujours fait le job, et vu toute les "pelles" que je me suis pris s'était pas gagné ! Bien sur il a tordu un peu coté gauche, et il est tout rayé... Mais ça sert à ça un PC !! Il a toujours rempli ça mission, comme les valises touratech, et grace à lui je n'ai jamais rien cassé sur cette machine.

Bulle Givi Airflow:
Juste le top, un vrai pare-brise pour l'autoroute italienne, un micro saute-vent pour la piste géorgienne, et le tout réglable en roulant. Après c'est moche, mais je m'en fous, quand je roule je n'admire pas ma moto et j'ai acheté une moto pour rouler...   clin d\'oeil

Pneu Heidenau K60 Scout:
Le grand débat des pneus...   clin d\'oeil  Personnellement j'ai été absolument satisfait de ces Heidenau, qui ont tout fait et avec une mention bien. Déja les pneus ont 12000 kms (réalisé à plus de 400 kg de PTAC) et ils sont toujours en bon état, je suis pas prêt de les changer. Pour ceux qui, comme moi, regarde la longévité des pneus c'est un modèle à privilégier. Ils ne semblent même pas s'user !
Sur route sèche je n'ai eu aucun soucis. Bien sur ces pneus sont assez carré et il faut prendre le temps de les roder en virage, avec une 2ième étape dans les Dolomites s'était parfait. Ils adhèrent autant qu'un Anakee, et offre un bon feeling, mes cales pieds ont touché des deux côté... What else.
Sur route mouillée il glisse un peu, c'est le reproche qui lui est toujours fait sur le net, mais je n'ai pas trouvé que s'était excessif. Pourtant j'en ai bouffé de la flotte, sur l'autoroute (orage du var début octobre) mais aussi sur les petites routes sinueuse ultra glissante des balkans, et je n'ai jamais eu de problèmes ni d’inquiétude particulière. En ville ça glisse sur les bandes blanches, plus qu'un autre pneu, mais rien d'incroyable. Il a donc aussi assuré à ce niveau la.
En tout-terrain il s'est sorti de toute les situations. Sur le sec rien à dire, ça tracte même si il y a des pierres, il ne fait pas de mauvaises surprise, il est solide (aucune crevaison)... RAS. Sur le gras par contre il avoue ses limites (sans vrai tétine c'est dur), mais je ne me suis jamais coincé. On adapte la vitesse, on sort les pieds quelque fois, et ça passe. Il assure le minimum vital, c'est tout ce qu'on lui demande.
Donc dans le cadre d'un long voyage avec une grande variété de terrain (autoroute, montagne, TT,...), avec le rythme vacances qui va avec, il est PARFAIT. Et puis c'est bien pratique d'avoir un pneu sur lequel on peut compter pour toute la durée du voyage avec ces 15000 kms minimum de longévité. En comparaison, avec des TKC80 j'aurai été obligé de les remplacer à mi-parcours, ce qui est loin d'être pratique... La prochaine fois je testerai peut-être les Mitas, à voir !


Matériel de bivouac:

Tente: Decathlon Quickhiker 3
4 ans que je voyage avec et elle est toujours la. Bon, j'ai cassé un arceau sur ce voyage mais c'est vraiment une boulette de ma part. La tente est solide (4 ans que je m'en sert régulièrement, dans toutes les conditions), parfaitement étanche, pratique et très rapide à monter... Son seul défaut est la ventilation qui est insuffisante, du coup on a droit à pas mal de condensation sur la toile.
J'ai choisi la 3 places car c'est important d'avoir de l'espace selon moi. je ne porte pas la tente sur mon dos, donc je me fous du poids et de la taille de la tente plié même si ça reste très raisonnable (3.2kg et ça rentre dans le topcase). A l'intérieur j'ai une place pour moi, et deux places pour les sacs, je peux étendre les affaires à sécher, il y a de la hauteur pour être à l'aise et un rangement au plafond très pratique. Les micro tente de bivouac ça va pour quelques nuits, quand on vit dans sa tente pendant 1 mois c'est bien d'être à l'aise. Toujours penser que quand il y a du mauvais temps on passe la soirée dans la tente, et ça peut être très ch*ant dans une tente tunnel   clin d\'oeil
Si je devais changer de tente je reprendrai la même !
J'ai par contre changé les sardines pour des modèles "sol dur" de 18cm, ça se plante partout (au maillet), c'est ultra robuste et la tente ne risque pas de s'envoler.

Tarp:
J'ai toujours mon abris de fortune avec moi, mais je m'en sert peu car pas très pratique à monter quand on est seul. ça m'a quand même sauvé quelque soirée depuis que je l'ai, même si c'est lourd je l'embarque toujours ! Je prend aussi une bache en plus, ça me sert toujours.

Matériel lessive/vaisselle:
Une cuvette pliable de marque inconnu, environ 10l. Très pratique, pour faire la vaisselle, et surtout ses lessives. Le fait de pouvoir laver ses vêtements partout permet d'en embarquer beaucoup moins, et donc de gagner du volume de chargement. En plus c'est léger et ne prend aucune place. Je m'en suis servi tout les jours ! Ne pas oublier les pinces à linges et la lessive à main (1 tube m'a fait le mois), pour la corde j'utilise les tendeurs du sac de selle. Double emploi ! J'ai aussi une petite éponge et du liquide vaisselle, ça prend de la place mais c'est mieux que de ni**er sa popotte.

Couchage:
Duvet Wilsa, -1 confort, petit, léger,... J'en suis très content, parfaitement adapté au voyage moto. Je suis un peu frileux la nuit, donc je préfère investir dans un bon duvet car chez Décathlon ils sont vraiment basique. Bien sur un drap de duvet à l'intérieur, basique en coton.
Matelas Decathlon, très confortable ! Et puis petit, léger... Je pensais investir dans un thermarest mais celui la me convient parfaitement.
Un oreiller "boule" pliable.


Matos cuisine:
Un réchaud butagaz classique, rien d'exceptionnel. ça marche bien, j'ai jamais galéré à faire à manger avec, on trouve des cartouches partout... Pour l'instant je vois pas l’intérêt d'investir la dedans. J'ai un trépier pour le stabiliser et un pare-vent très pratique. Pour la popote une casserole inox (pour la longévité) avec manche pliable, un ensemble couteau/fourchette/cuillère pliable, mug et assiette en plastique. ça prend un peu de place, mais c'est bien pratique pour manger.

Nourriture:
Café lyophilisé, du sucre en quantité, quelques barres de céréales, du paté (on trouve du pain partout dans le monde, ça fait un casse-croute si on ne trouve aucun supermarché), des amandes (coupe faim idéal si on a rien a bouffer), quelques barres de céréales et surtout: de l'eau !!! 5l en permanence, pour boire bien sur, mais aussi pour l'hygiène, la cuisine, la vaisselle,... J'ai toujours quelques pastilles pour désinfecter l'eau aussi, au cas je trouve nul part où en acheter, ça permet de boire l'eau du robinet ou de remplir direct à la rivière.
Le repas du soir c'est généralement nouilles chinoises, car ça coute rien, ça se transporte facilement, 30cl d'eau seulement pour les cuire...

Divers:
Une pelle pliable, pour faire caca dans les bois    clin d\'oeil
Une lampe à suspendre, très pratique et bon complément de la frontale !

Matériel "hygiène":

Trousse de soins:
J'ai toujours une grosse trousse de soin avec moi, ça sert généralement pas mais il vaut mieux être équipé. J'ai de quoi faire des bandages, pansements, du sparadraps, désinfectants, gel hydroalcoolique pour les mains, du répulsifs tiques, une crème anti-inflammatoires,... Au niveau médoc tout pour ce qui touche le motard en voyage: maux de gorges, têtes, ventre. Plus beaucoup de cortisone (je suis allergique aux piqûres de frelons et guêpes), une boite d'antibiotique,... 

Lingettes: pas toujours évidant de trouver une rivière pour se laver. Le rituel du bivouac c'est un coup de lingette et du répulsif tique/moustique sur tout le corps avant de faire quoi que ce soit !  clin d\'oeil


Boules quies: toujours en avoir sur soi ! Bivouaquer c'est bruyant ! Le bruit du vent, les animaux dans la forêt, le bruit de la route si elle n'est pas loin... Et puis à trop écouter les bruits la nuit on fini par baliser... Si on entend pas le danger c'est qu'il n'existe pas, conseil d'autruche !!   


Matos technique:

Trousse à outils: juste le nécessaire pour démonter/remonter caches, commandes,... Ne pas se surcharger non plus. Même McGiver ne se lancerai pas dans la démonte d'une boite de vitesse au milieu d'un chemin  :(:clinoeil:Si il y a une grosse panne mieux vaut attendre de l'aide et se faire remorquer la moto jusqu'à un village, et bricoler dans un garage. ça évite de faire n'importe quoi et d’aggraver la situation. En cas de crevaison un kit de mèches et une bombe AC, mais j'en ai jamais besoin (#touchedubois). Une moto consomme toujours un peu d'huile en voyage, j'embarque 1l avec moi.

Pompe: j'ai une pompe à pied. OK c'est lourd mais le mano est précis et on rapidement et facilement ses pneus. Pas besoin d’électricité.

Pluie/froid:
J'ai pas de veste goretex donc j'embarque la doublure étanche et un kway, un pantalon de pluie en cas de gros orages, une paire de gants d'hiver (qui n'ont pas servi) et les diverses housses étanches.

Divers: un antivol, on sait jamais, et des sangles et tendeurs en rab. Toujours utile !


Vêtements:

Je fais des économies à ce niveau la. 3 slips, chaussette, t-shirt, pas plus. Du matos technique pas chère de chez Decathlon, ça sèche vite après les lessives (régulière) et ça n'a pas de valeur donc on se fout de les abimer.
Une seule polaire, un caleçon long technique (Lidl) et un bonnet en cas de froid.
Un short et un pantalon type treillis pour être à l'aise au bivouac, un maillot de bain si je trouve une rivière.
Une paire de baskets de trail, polyvalente en cas de rando ou pour marcher en ville. Prends nettement moins de place qu'une paire de chaussures de rando. Une paire de tong, la chose la plus importante du barda !
Ma veste "civile" est mon Kway qui fait veste de pluie, double emploi, ça économise de la place.
Une serviette micro-fibre décathlon, ça sèche en 1h même dans la tente !



Divers:

Navigation:
Je me sers peu du gps, uniquement pour trouver un point précis dans une ville (un magasin, un hotel,...). Je fais tout le reste du voyage à la carte. Donc j'ai une pochette avec toutes les cartes d'Europe, et deux plus précises pour la Turquie et la Géorgie. Avec ça un petit carnet qui me sert de roadbook, avec les étapes jour après jour, le nom des villes et des directions... ça me sert aussi de journal de bord, pour noter les anecdotes qu'on pourrai oublier.

Photo:
Un boitier reflex "tropicalisé" (étanche aux projections) Pentax K50, un trépier pliable et tout le matos d'entretien. ça prend une place folle mais c'est nécessaire si on veut ramener de beaux souvenirs ! Le K50 à l'avantage de fonctionner avec une batterie mais aussi avec des piles. Vu qu'en bivouac on a pas l'electricité, c'est une bonne sécurité en cas de panne de batterie. J'embarque donc toujours des piles avec moi.

Ordinateur:
Une tablette Asus avec clavier, très pratique car sur la route on trouve toujours du wifi. On peut donc prendre des infos régulières sur la région que l'on traverse (infos touristique, météo,...). Avec un disque dur externe j'ai pu me faire des films au bivouac, sympa quand on voyage seul pendant 1 mois !

Very important:
Les doubles de clés de la moto, des valises, de l'anti-vol... Les photocopies de tous les papiers (pilote + moto) et une clé USB avec ces même copie scanné. Pour ça on est jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
breizh beemer

Membre Actif
Membre Actif
avatar

MOTOS : Grosse Teutonne+CRF250L
Pneu AV/AR : MT 21 sur CRF250L
Messages : 49
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 61
Ville ou région : Quimper

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Dim 25 Oct 2015 - 22:59

Bravo pour le récit que j'ai lu ce soir pour la première fois
Merci d avoir partager
Revenir en haut Aller en bas
Nico74

MEMBRE Très actif
MEMBRE Très actif
avatar

MOTOS : BMW R1200GSA LC
Pneu AV/AR : TKC80 + Pilot Road 4 Trail
Messages : 140
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 39
Ville ou région : Douvaine 74

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Dim 25 Oct 2015 - 23:51

Quelle aventure! Ca fait rêver!
Ca ne fait qu'une année que je me suis mis au trail, je regrette de l'avoir découvert un peu tard, mais malgré le fait que je viens d'être papa, il reste encore pas mal d'années pour en profiter.
Ce n'est pas demain que je vais faire des grandes virées d'un mois, mais on va commencer par des grands week ends, puis semaines smile
En tout cas, merci d'avoir pris le temps de nous faire le récit de cette magnifique aventure!
Quelques questions, comment as tu préparé ton voyage? Les routes/pistes que tu allais emprunter?
Combien de temps as tu mis pour préparer ton voyage? As tu fait un budget de ce voyage? Essence / Hotel / Restos / etc.. ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.trailnfun.com
Algo

Membre Super VIP
avatar

MOTOS : Transalp 600
Pneu AV/AR : oui
Messages : 2298
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 42
Ville ou région : Vallée Bleue

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Lun 26 Oct 2015 - 8:01

Super CR, complet avec photos, test de matériel, conseils achat.

un mois de trip, ça doit être le pied!

merci.
Revenir en haut Aller en bas
Bartoof

Pilier du forum
Pilier du forum
avatar

MOTOS : XT660Z MT09 Tracer
Pneu AV/AR : E10 DAKAR
Messages : 989
Date d'inscription : 09/10/2013
Age : 50
Ville ou région : Toulouse

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Lun 26 Oct 2015 - 18:39

Un vrai plaisir de te lire, ca me donne envie d'aller trainé mes roues par là-bas.
Merci et au plaisir de te croiser
Bart
bien

_________________
Bah , plus loin  c'est plus facile et c est sec !!
Il y a la bonne manière, la mauvaise manière et la mienne !

Revenir en haut Aller en bas
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Lun 26 Oct 2015 - 23:30

Merci à tous pour vos messages ! Si la Géorgie vous fait envie alors il faut vous lancer sans hésiter !  clin d\'oeil
Rien d'extraordinaire pour arriver la bas, il faut juste poser 4 semaines de congés, prendre une tente et une paire de pneu mixte, c'est presque aussi simple que ça !  clin d\'oeil



Citation :
Quelle aventure! Ca fait rêver!
Ca ne fait qu'une année que je me suis mis au trail, je regrette de l'avoir découvert un peu tard, mais malgré le fait que je viens d'être papa, il reste encore pas mal d'années pour en profiter.
Ce n'est pas demain que je vais faire des grandes virées d'un mois, mais on va commencer par des grands week ends, puis semaines 
En tout cas, merci d'avoir pris le temps de nous faire le récit de cette magnifique aventure!
Quelques questions, comment as tu préparé ton voyage? Les routes/pistes que tu allais emprunter?
Combien de temps as tu mis pour préparer ton voyage? As tu fait un budget de ce voyage? Essence / Hotel / Restos / etc.. ?






Avec les gosses j'imagine que c'est pas simple de partir en cowboy solitaire pendant 1 mois. Perso je n'ai ni femme ni enfant, pas d'attache en gros donc je pars quand je veux et aussi longtemps que mon patron me le permet  clin d\'oeil
Pour la préparation c'est simple, j'ai lu quelques blog de voyageurs (moto ou non), un article de roatrip magasine sur la Géorgie et le CR d'Ursusténérix "Objectif Caucase". Avec ça j'ai fait une synthèse de ce que je voulais voir et j'ai tracé un itinéraire sur la carte.
Pour avoir une idée des distances j'ai "fractionné" en étape sur Google maps, pour avoir la longueur des étapes en km et en temps, puis j'ai tout noté sur mon carnet.
Je n'utilise pas de GPS, j'ai une carte et un bout de carnet qui m'indique la route à suivre, avec les villes que je doit traverser, les numéro des routes,... Rien de plus simple, pas la peine de passer des heures sur son PC à faire une trace pour le GPS. 
Ensuite un point sur le matériel de bivouac, outils,... et les vaccins avant de partir, avec quelques courses sur ce qui peut manquer ou ce qui doit être remplacé.
Une bonne révision 1 semaine avant le départ et... C'est tout ! Finalement ça ne prend pas beaucoup de temps de prévoir un trip comme ça.
Pour le budget je n'ai pas la moindre idée du coût de ce voyage. C'est pas que je soit riche, loin de la, mais comme je n'ai ni femme ni enfant, personne ne me fait de reproche quand je rentre  clin d\'oeil Je vais manger des pates jusqu'à noël, mais ça ne regarde que moi  clin d\'oeil
En route je ne me limite pas, je dépense pour le nécessaire, sans regarder ni compter, mais je n'ai aucun gout de luxe. Un sandwich sur le bord de la route, 1 ou 2 pause café dans la journée et une nuit à la belle étoile... le programme n'est pas très onéreux !  clin d\'oeil
Par contre en Géorgie j'ai fait beaucoup de resto, parce que très bon marché (entre 3 et 5€) et ça couté aussi cher de me faire un pique-nique. Pour les hotels occasionnel entre 15 et 20€ la nuit je pense.
Pour l'essence ça représente plus de 50% du budget, je suis du genre économe avec le carburant mais je ne sais pas combien ça m'a coûté. En fait je ne regarde pas le prix, de toute façon tu n'as pas le choix, le but c'est de rentrer avec la moto.
Revenir en haut Aller en bas
dxavier71

Membre Actif
Membre Actif
avatar

MOTOS : 450 CRF XTZ 600
Messages : 29
Date d'inscription : 28/09/2015
Age : 57
Ville ou région : Bourgogne

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Lun 26 Oct 2015 - 23:57

Merci à toi Anton pour ton récit et tes superbes photos.
Vraiment... Super.Beau partage.
Revenir en haut Aller en bas
anto34

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : yamaha xtz 1200 super ténéré
Pneu AV/AR : Heidenau K60 Scout
Messages : 1167
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 30
Ville ou région : Le Vigan - Cévennes

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Jeu 2 Juin 2016 - 20:08

Petit  up

Le récit du voyage est dans le dernier roadtrip magazine !  clin d\'oeil

_________________


Le Blog de la Baroude
Revenir en haut Aller en bas
tournesol42

Membre Actif
Membre Actif
avatar

MOTOS : NC700X; XT660R; HM230 Easy; BFG
Messages : 40
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 63
Ville ou région : Roanne et Montpellier

MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   Jeu 8 Sep 2016 - 20:55

merci pour ce super récit, agrémenté de conseils pratiques.
Ca donne des idées ...
Revenir en haut Aller en bas
https://janjac-perouze.jimdo.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Géorgie, pays des Cœurs sans Peur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TERRE et BITUME :: BALADES, VOYAGES, SORTIES... :: RAIDS, VOYAGES, SORTIES PAR PAYS :: AUTRES PAYS-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Motos | Général