motocollants du forum en vente
Ce forum est pour vous motards de France et d'ailleurs, passionnés de Trails, toutes marques réunies. Vous trouverez ici des compagnons de route, des informations, des idées de balades, des récits de voyageurs...alors n'attendez pas, inscrivez vous :)




RASSO MORVAN TOUR 2018
Derniers sujets
» Gros V2 orange Maroc facile 2018
par Akim Aujourd'hui à 1:23

» Hellas Rally 2018
par X@v Hier à 23:25

» Balade trail dans l'Oise
par Remph Hier à 22:13

» Ma crf 250 rally
par Christian7 Hier à 22:05

» Balades en rhone alpes
par erics102 Hier à 22:01

» Royal Enfied Himalayan
par ursustenerix Hier à 20:23

» Vide carton pour BMW F800GS F700GS et F650GS
par ALDO Hier à 19:16

» 2 ours en himalayan
par ursustenerix Hier à 19:09

» valises latérales :sacoches cavalières
par ex-xt Hier à 17:55

» Anakee Wild - retour d'expérience Off road et route
par Remph Hier à 14:00

» Motarde québécoise de passage à Lyon 17-30 juin 2018
par F38 Hier à 13:53

» KIT CHAINE AFAM
par F38 Hier à 13:48

» [Vends] Versys 650 2015
par totone Hier à 12:48

» Week end Karellis 2018 [Inscriptions ouvertes]
par tonton jp Hier à 12:33

» [Vends] KTM 1190 Adventure R
par 84410 Hier à 10:59

» Une 690 E pour remplacer la F800GS ?
par BlackMountain Hier à 10:24

» Honda CRF450 L ?????
par BlackMountain Hier à 10:17

» Trans European Trail
par Yannick Ven 25 Mai 2018 - 22:13

» Quelque part en Aragon
par raid Ven 25 Mai 2018 - 21:44

» Nouveau trailleux!
par Damien Ven 25 Mai 2018 - 19:45

Facebook Terre-Bitume
LIENS
Mots-clés
Beta rally 2018 Twin pneus adventure dominator casque YAMAHA pneu africa TENERE strom moto corse mitas enduro hellas maroc TRANSALP Carte 1200 vstrom trail Honda husqvarna
Contact Admin

Partagez | 
 

 Déstination gélati et virolos!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:29

Compte rendu de mes vacances en duo avec ma compagne l'été dernier!

Mardi 3 août, départ en vacances retardé de deux jours et que nous avons cru faire en boitaroue quelques jours avant…

Flo : Jeudi 22 juillet, on devait se rendre à Martigues chez l'opticien (qui au passage fait des lunettes "Ducati" :shock: ), en arrivant sur le parvis, j'ai perdu l'équilibre à l'arrêt et en voulant retenir au maximum la moto, quand elle s'est posée au sol mon annulaire est resté coincé entre le levier de frein et la poignée, et le levier était coincé entre le sol et mon doigt. :(
Le temps que Géraud pose sa moto et vienne m'aider à redresser la moto il s'était écoulé plusieurs secondes, une éternité pour moi.
Lorsque j'ai enlevé mon gant, l'ongle était coupé en 2 dans le sens de la largeur et le doigt avait une inclinaison inhabituelle :?
J'ai donc filé chez l'opticien récupérer mes lunettes et j'ai appelé Gégé et Mimi (un couple d'amis roulant en Cagiva Elefant) pour savoir s'ils étaient dispo pour nous rendre le service de venir à Martigues récupérer la moto. Mimi et une amie sont arrivées à la rescousse, merci beaucoup à toutes les 2.
Pendant que Mimi arrivait, Géraud m'emmenait aux urgences. Il est ensuite remonté à Sausset avec Mimi et en a profité pour récupérer la voiture.
J'ai attendu un peu plus d'une demi-heure avant que le médecin vienne voir mon doigt. Je n'avais pas excessivement mal du coup il hésitait à me faire passer une radio. Moi, voulant la radio pour être sûre de l'état de mon doigt, j'ai simulé un grand "aïe" quand il a appuyé un peu dessus. Finalement j'ai bien fait puisque la fracture est bien nette à la radio. evil
Je m'en tire donc avec un pansement sur l'ongle et une attelle par dessus pour la fracture.
Rien de bien grave mais c'est c****t 10 jours avant de partir en vacances. evil
Le médecin était cool, il m'a donné une attelle de Stack, pour remplacer celle qu'il a moulée à mon doigt et qui est trop grosse pour mettre le gant, à mettre juste avant de partir en vacances car elle est plus fine et celle-là passe dans le gant (à condition que mon doigt ait suffisamment dégonflé pour l’enfiler 😢 )
Reste plus qu'à attendre pour voir dans quel état sera mon doigt le jour du départ, cela déterminera si on part en duo (non pas que je n'apprécie pas être derrière mon amoureux mais je préfère quand même rouler avec ma moto) ou chacun sur sa moto
C'est dommage, je ne peux plus faire la vaisselle :lol:

Day 1 :

Géraud : Départ mardi 3 à 16 heures, quelques heures de route pour atterrir au camping municipal de Vinon sur Verdon, une fois sur place nous montons la tente, puis nous nous posons, tranquillement, premier repas sur place avec le réchaud Primus « merci du conseil Steph… » très bon matos, il chauffe très vite et avec une cartouche de gaz de 230g ou 460ml nous ferons toutes les vacances.

Flo : La veille, je monte sur mon Bandit et essaye d’accélérer et freiner, Aïeeeeeeee !!!!!!!!!! evil C’est trop douloureux rien qu’à l’arrêt alors imaginez si je dois faire un freinage d’urgence ou même 10/15 jours de roulage de cols. Je dois me résigner à partir en duo :? . On dépose les clés à la fille de Gégé et Mimi afin qu’elle puisse venir nourrir le chat et arroser les plantes et andiamo !!!!!!!

Géraud : Le soir, aux alentours de 19H, une bande de gamins s’amusent à nous lancer des fruits tombés des arbres environnant sur la tente, ni une ni deux Flo réagit avant même que je ne réalise, un petit coup de gueule et nous serons tranquille pour la nuit.

Day 2 :

Géraud : Le lendemain matin 04/08, départ aux alentours de 10 heures, passage par le lac de sainte croix, puis rive droite des gorges du Verdon, un bon début de vacances non ?

Flo : on passe par la case supermarché pour acheter les petits objets oubliés et notre casse croûte de midi.

Géraud : A La Palud sur Verdon nous pique niquons au début de la route des crêtes, Flo ne connaissait pas, j’ai le plaisir de les lui faire découvrir…






Suite à cette boucle (la route des crêtes n’étant qu’une boucle) nous continuons notre route jusqu’à Valberg en passant par le lac de Castillon, le Col de Toutes Aures, suivi des gorges de Daluis, superbes, j’avais eu le plaisir de les parcourir avec Ambroise (un pote du forum MTP) lors de notre balade jusqu’à la Bonnette en août 2008, un bon souvenir…











Flo : A la sortie des Gorges de Daluis le ciel est menaçant dans notre direction, on hésite : est-ce que l’on continue au risque de devoir planter la tente sous la pluie ou est-ce que l’on s’arrête à Guillaumes même s’il est encore un peu tôt ? On prend le risque de continuer.





Géraud : A Valberg nous tombons par hasard sur Rackham, un gars super sympathique qui va nous donner un tuyau pour le bivouac du soir, le ciel étant menaçant, nous n’aurons pas le temps de rejoindre un camping et de monter la tente au sec, bref, bivouac au col de la Couillole à près de 1700 mètres d’altitude, un excellent bivouac ou nous n’avons pas eu la visite de la bête du Mercantour… :lol:








Dernière édition par milegas le Mer 26 Jan 2011 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:30

Day 4 :

Flo : nos voisins allemands ont fait un concours de pets qui les aura bien fait rire hier soir. :shock:
On se dirige vers le resto du camping pour « una colazione » mais ils sont fermés. Du coup, on remballe tout et on part s’acheter des croissants

Géraud : Ce matin, nous décidons de faire un petit ravitaillement au centre commercial à OULX « LE BAITE » pour acheter moult gâteries afin de nous restaurer puisque nous n’avons pas encore petit déjeuner.




Le centre commercial, ça rappellera des souvenirs à certains de Transalpage et MTP...


Il faut bien se remplir la panse car au programme du jour, le Mont Cenis ! happy
Je tenais particulièrement à passer par là. En effet, plus jeune, j’ai pratiqué le cyclisme sur route et lors d’une course : « La Transdauphinoise », j’y était passé avec 190 autres jeunes, j’avais 14 ans, ça fait drôle de passer là, tant de temps après !
Il fait froid, je suis un peu surpris, c’est la première fois depuis notre départ ou je ressens autant le froid, peut être que la fatigue se fait sentir. :roll:




Le lac du Mont Cenis





Un Milegas congelé!



Flo : la route est superbe, les virolos d’enfers happy . Le GPS veut nous faire prendre une piste sur les 1ers km de la montée du col mais en duo, chargés et ne connaissant pas l’état de la piste ni où elle allait déboucher on a préféré rester sur la route :shock: .
L’arrivée dans les hauteurs est superbe. Le lac, les pâturages fleuris accueillant vaches et brebis nous offres un panorama splendide. Un paysage dont je ne ma lasse plus. happy
Bien assise derrière Géraud, je ne ressens pas le froid.







Géraud : Le Mont Cenis est splendide, on s’en met plein les yeux, Flo adore également, elle trouve ça très beau et c’est très beau. La couleur de l’eau est bleue polaire, très chouette à voir à cette saison. happy
Un régal pour les yeux. Ça réveille en moi plein de souvenirs étant gamin. Je me régale à repasser ici tant d’années après !
La descente également est superbe. A l’époque nous avions eu un contre la montre dans cette descente que nous faisions dans l’autre sens bien entendu, que de souvenirs ! smile
Arrivé en bas je suis tellement content que j’appelle ma mère pour lui dire où je me trouve. Pas grande réaction. Apparemment les souvenirs ne sont pour elle pas aussi important que pour moi… :roll:
En bas, nous nous arrêtons à Lans le Villard, dans un magasin revendeur de saucissons, fromages et autres spécialités locales, un régal !






Flo : arrivés en bas, on passe devant un magasin qui vend des produits de la ferme. On ne pouvait pas ne pas nous arrêter. Il vend surtout des fromages. On en ressortira avec une tome, du beaufort et de l’abondance. Juste à côté, un autre magasin vend des spécialités du terroir. On en ressortira avec 3 saucissons : un montagnard (avec des fruits secs, excellent), un aux noisettes et un fumé (je ne connaissais pas, très bon). :lol!:

Géraud : Depuis le Mont Cenis, on s’en met plein les yeux, maintenant on va goûter des choses très agréables aussi pour le palais !!! Miam miam! :lol!:





Suite à la pause repas au col de la Madeleine : pain frais, saucissons et fromages locaux, nous repartons pour l’Iseran, à plus de 2700 mètres d’altitude. Ça caille dur mais le point de vue est à mon goût le plus beau depuis le départ. Je me régale les yeux de nouveau entre le col du Mont Cenis et celui de l’Iseran. Un vrai bonheur ! Que la nature est belle !!! happy










Sur la redescente en direction de Val d’Isère, la route est aussi superbe, moins jolie à mon gout mais tout aussi respectable pour les yeux. Puis, à Val d’Isère nous décidons de nous poser pour boire un bon chocolat chaud. Nous nous arrêtons devant un hôtel qui a la particularité de présenter à l’entrée de son parking, une très belle sculpture d’Harley Davidson, en bois ! :shock:
Le chocolat est bien chaud, ça fait un bien fou, nous avions bien froid !




Harley Davidson en bois


Flo : la route depuis le Mont Cenis jusqu’au col de l’Iseran est superbe. J’ai tout de même un peu moins apprécié la montée vers le col de l’Iseran car j’ai eu très très froid. Il y avait du vent et j’ai bien cru que cette fois ci ce sont tous mes doigts que j’allais perdre . Gants de merde !!!!!!!!
Ce sera le col où j’aurais eu le plus froid.
Arrivés en haut, il fait tellement froid qu’on veut aller au bar du col prendre une boisson chaude, mais à tourner, virer autour du bar pour poser la moto devant une fenêtre afin que l’on puisse la voir ainsi que son chargement surtout, qu’au final aucune n’a convenue à Géraud puisqu’elles étaient faites en pavés en verre au travers desquelles on ne voyait rien. Pendant cette recherche j’aurais eu le loisir de me frigorifier un peu plus.
On décide d’aller en boire une à la station en dessous.
L’arrivée sur Val d’Isère me fait comme un choc, c’est une ville qui met en avant son côté touristique et « pognonesque ». Rien à voir avec le panorama splendide que l’on a eu jusqu’à maintenant.
Cela me fait mal au cœur.
Géraud : Nous repartons bien réchauffés à l’assaut du col du Petit Saint Bernard, puis nous redescendons en direction de Courmayeur 8)

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:31

Flo : sur la montée du col, Géraud commence à fatiguer. Il hésite à s’arrêter dans un camping mais il est seulement 16h30, du coup il décide de continuer. La descente du col est pénible. En temps normal on se serait régalé mais je sens que sa fatigue augmente ainsi que la tension. La route est pleine d’épingles et est en travaux. Il faut rajouter à ça les motards italiens qui roulent très mal, ils doublent sans visibilité et collent. Je m’accroche comme je peux aux valises pour éviter de trop m’appuyer sur lui dans les freinages. Il est plus que temps de s’arrêter. A l’entrée de Courmayeur, on s’arrête sur le bas côté de la route pour faire une recherche GPS des campings alentours. Le 1er est à 10 km.



Sur la montée du Col du Grand Saint Bernard


Géraud : Il fait frais, je suis fatigué, nous décidons de trouver un camping dans le coin. Nous atterrissons dans un superbe endroit, d’où nous avons une très belle vue sur le Mont Blanc. Nous posons la tente sous les sapins et trouvons le coin très beau, le camping se situe à Plampincieux, une bonne adresse, le camping GRANDES JORASSES. ;)




Les Grandes Jorasses




Les Grandes Jorasses se trouvent juste derrière ces quelques sapins


Par contre, nous allons beaucoup souffrir du froid. En effet, cette nuit là les températures sont basses et nous avons beaucoup de mal à dormir. Flo ne dors quasiment pas et tant bien que mal j’arrive un peu à dormir. :? Je pense que le fait de moins me couvrir dans le duvet me tient plus chaud, nous avons pourtant des duvets jumelés, mais je n’arrive pas à réchauffer mon petit cœur :oops: , j’ai même plus tendance à la refroidir en bougeant et en faisant des entrées d’air dans le duvet. Mauvaise nuit pour nous deux. Réveil très tôt, vers 4H30 ou 5 heures en ce qui me concerne. Heureusement, le matin nous prendrons le petit déj’ dans un beau chalet en bois, au chaud, sirotant un excellent chocolat chaud italien bien épais pour moi et un café plus un cappuccino pour Flo ainsi que des croissants fourrés au chocolats avec des copeaux dessus pour qu’ils soit beau à regarder !!!Un régal !

Flo : le camping est splendide. Dormir au pied du Mont Blanc et des Grandes Jorasses, et à côté d’un torrent c’est génial ! happy




Les Grandes Jorasses, vues du camping...







Nous ne pouvons pas avoir l’électricité pour mettre en charge tous nos appareils électriques (cardos, accus, batteries, …) mais la patronne, très sympa, nous propose de tous lui confier pour qu’elle les branche dans sa boutique et chez elle. happy
La nuit sera horrible. Vers 23h, je commencerais à mettre mes vêtements thermiques mais rien n’y fera, je me gèlerais toute la nuit. J’ai du dormir 1 à 2h en tout entre 5h et 7h du matin. Y’a pas bon dormir en tente à 1600m d’altitude, au pied du Mont Blanc, par un ciel dégagé même si on est en plein mois d’août et sans vent.
Au petit matin le Mont Blanc est toujours là et est toujours aussi splendide même s’il devient de moins en moins blanc au fil des années. :(




Le Mont Blanc





Le Mont Blanc


Le cappuccino et les croissants me réchauffent un peu. Petit à petit, on remballe. Les randonneurs commencent à être nombreux à partir en direction du Mont Blanc. Nous, on prend la direction de la Vallée d’Aoste.

La suite au 3ème épisode !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:32

Day 5

Flo : A 11h, nous prenons la route pour le col du Grand St Bernard par le Val d’Aoste.
Nous ferons un 1er arrêt dans le 1er village avec pharmacie pour acheter un antihistaminique car je fais une grosse allergie depuis le col de le Couillole.


Géraud : En effet départ tardif ce matin, pourtant réveillés tôt mais nous prenons le temps de bien nous réchauffer, de tout bien plier et de partir avec simplement l’envie de rouler, bien fatigués nous dormirons surement en auberge ce soir.
La moto est un peu plus souple ce matin, en effet j’ai repris un peu la tension de chaine hier soir avant de manger, ça va mieux même avec peu d’heures de sommeil, j’arrive à gérer.
Premier arrêt pharmacie rapide car Flo est cuite à force d’éternuer, elle fait surement une allergie, on pensait vraiment être tranquille avec ça mais ce n’est pas le cas du coup nous gouterons tous les deux aux médocs antihistaminiques parce que par moment j’ai également la gorge qui gratte copieusement. :(




La vallée d'Aoste


Flo : Nous passons par les montagnes au dessus d’Aoste (St Pierre, St Nicolas, encore St Pierre, Ville s/ Sarre, Gignod) qui surplombent le Val d’Aoste, superbe !
C’est étrange comme dans ces montagnes les habitants ont pour habitude d’arroser les pâturages alors qu’ils sont tous verts et que l’eau des fontes des neiges les irrigue. Déjà à hauteur du Montgenèvre il y en avait. Nous en verrons plus tard aussi en Suisse. Drôle de pratiques. :shock:
Nous ferons notre pique nique de midi quelques part, perdus dans ces montagnes, en compagnie des papillons. Nous arrivons presque à bout des saucissons mais pas encore des fromages.




Aire de pique-nique


Géraud : Très belles routes sur les hauteurs de la vallée d’Aoste, le point de vue est à plusieurs reprises très beau à regarder, nous nous arrêtons d’ailleurs dans une belle courbe, un coin tranquille, pour manger un petit bout, la faim se faisant sentir, le coin est très calme, on voit passer quelques autos mais vraiment pas beaucoup, la route n’est que peu fréquentée.

Flo : Très chouette montée du col du Grand St Bernard pour la moitié la plus haute car il y a beaucoup de tunnels bétonnés à flanc de montagne côté italien et beaucoup de lignes droites sur le bas. J’ai trouvé le versant suisse beaucoup plus joli et beaucoup plus en harmonie avec la montagne : pas de tunnels ou de lignes droites, les routes suivent et épousent la montagne. Du coup, ça tourne et ça vire ! cheers






La trouille de la policia suisse nous fera rouler lentement, et à bon escient car à l’entrée du 1er tunnel (sur la descente) nous croiserons un groupe de motard arrêté nous faisant signe de ralentir. En effet, la policia attendait, bien cachée, derrière la sortie du tunnel.

Géraud : L’ascension du Col du Grand Saint Bernard est sympa, la route est pas mal mais ça manque d’épingle à mon gout, par contre passé la frontière je trouve que ça change de visage, en effet côté italien la route est un peu standard sans plus, côté Suisse elle épouse nettement mieux la forme de la montagne, le revêtement est plus bosselé et du coup, ça la rend plus intéressante.




Le coté Suisse





La descente sur la Suisse


Juste après la frontière on voit une pub pour conduire les motards à s'entrainer, de retour à la maison j'irai voir http://www.guidon-raison.ch et je comprendrai le but de ces panneaux.
Plus bas elle reprend ces formes « standards » avec des tunnels et des policiers suisses à l’affut.









La descente sur la Suisse


Arrivés en bas, nous tentons un bed and breakfast à 25 euros, évidemment c’est plein, la dame appelle un autre hôtel ou finalement le tarif nous conduira à utiliser le gps pour trouver une autre solution. En cherchant nous trouvons notre bonheur dans une auberge sympathique et particulièrement bon marché situé à Champex Lac… happy

Flo : Arrivés dans les 1ers villages, nous nous mettrons en quête d’une auberge où d’un gîte pour nous accorder une bonne nuit de sommeil. La fatigue se faisant sentir de plus en plus tôt chaque jour pour Géraud, cela devient plus que nécessaire. Nous accusons les kms de vibrations de la ktm et les nuits plutôt inconfortables en tente.
Pour ceux et celles qui auraient envisagé l’utilisation d’un Powerplate, laissez tomber et acheter une adventure ! happy
Il est 16h30 lorsque nous arrivons à Champex-lac, nous trouvons une auberge/gîte. Je vais me renseigner des tarifs : « Bonjour Madame, quels sont vos tarifs pour une chambre et 2 personnes ? » « 75 francs suisse, soit 58 euros », je ressors toute contente d’avoir trouvé un hébergement pas trop cher et je vais en faire part à Géraud. Il me demande si c’est par personne ou si c’est pour 2. « Ben !, c’est pour 2 puisque je lui ai demandé les tarifs pour une chambre et 2 personnes ! »
La chambre a 2 lits séparés mais on ne va pas faire la fine bouche pour 58 euros la nuit avec repas du soir, petit déj’ inclus et douche chaude à volonté.
Ah ! une douche bien chaude ! et pouvoir se laver les cheveux sans craindre que le temps imparti du jeton me laisse avec mon shampooing sur la tête. Par contre, se laver les cheveux d’une main c’est toute une aventure !
Le repas est très bon et copieux.
La vue de la chambre sur le lac est superbe !




Vue de la chambre





Au boulot




HS



On se couchera vers 21h et réveil vers 7h. La nuit a été confortable et réparatrice.
Au moment d’aller payer nous apprendrons que c’était 58 euros par personne ! affraid
On se consolera en se disant que de toute façon c’était moins cher qu’à l’hôtel et que nous n’aurions pas pu continuer beaucoup plus loin compte tenu de la fatigue de Géraud. La mienne aussi, mais moi je ne conduisais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:33

Day 6

Géraud : Le réveil a été bon, en douceur, un bon petit déjeuner et nous nous préparons pour rendre les clés de la chambre ou nous avons bien dormi. Au réveil, je me suis rendu compte qu’une étoile était perchée au sommet qui se trouve juste en face de la fenêtre ! C’était beau à voir de nuit ! smile
Nous décidons d’aller jusqu’en Italie où il nous faudra trouver un camping qui a un lave-linge. En effet, le stock de linge sale commence à grossir, on va laver tout ça !

Flo : la route jusqu’au début du Simplonpass est longue et ennuyeuse. Nous longeons l’autoroute entre Martigny et Sierre. Nous passons au travers de vergers d’abricotiers et de poiriers. Nous nous arrêterons pour acheter des abricots sur le bord de la route et un pain au seigle (d’ailleurs il ne fallait pas le laisser tomber sur le pied sinon y’a pas que le doigt qui aurait été cassé), nous avons traversé plusieurs villages mais nous n’avons vu aucun commerce, pas même une boulangerie.
Le début du Simplonpass est joli et la route est agréable. On s’arrête sur le bord de la route dans un virage pour pique-niquer. On arrive enfin à bout des saucissons ! 8)
La 2ème partie du col est un boulevard avec beaucoup de tunnels bétonnés à flanc de falaise. :(



Géraud : C’est marrant, je me rends compte qu’au fur et à mesure des kilomètres, je trouve de plus en plus de choses à raconter à mon petit carnet, j’en suis heureux, je me régale malgré une fatigue qui devient de plus en plus difficile à combattre…
Aujourd’hui la fatigue prend le dessus. J’ai de plus en plus de mal à gérer l’accélérateur de la KTM qui devient un peu pénible. En effet, en Suisse, les limites de vitesses sont restrictives, puis connaissant le tarif des PV là-bas, on reste très tranquille, ça frise le racket ! Les nationales sont limitées à 80 km/h mais la plupart du temps c’est plus dans les 60 ou 70 km/h, du coup, la moto n’est pas « dans son rythme » et c’est pénible, j’ai envie d’une 1200 GS à ce moment-là, plus zen à bas régime, même une 800, bien plus facile, serait bien suffisante pour un voyage de cet ordre !!! Jusqu’à maintenant je n’apprécie pas la Suisse, mon état de fatigue et la pénibilité de la moto dans certaines conditions ont eu raison de mon plaisir aujourd’hui ! evil

Flo : Géraud a un gros coup de fatigue vers 15h30 juste avant d’arriver à Santa Maria de Maggiore.
On s’arrête en cata, une pause de 3/4h environ lui permettra de récupérer. Je me mets en tête de nous arrêter au 1er camping vu son état. Mais sa forme revient petit à petit et nous pourrons reprendre la route.
La Valle della Cannobina est superbe. Les gorges sont magnifiques mais la route est très étroite. Je stresse un peu de l’éventualité d’une mauvaise rencontre en sens inverse surtout qu’à ce moment là, je ne sais pas encore que la forme de Géraud est revenue et qu’il gère sans crainte.
L’arrivée sur Cannobio puis toute la côte est longue et pleine de monde. On dirait presque la Côte d’Azur en bord de lac. Les bords du lac Mageur sont très beaux, bordés de collines. La traversé du lac est sympa et nous permet de faire une pause. Nous avons très mal aux postérieurs, merci l’Adventure. :suspect:






On reprend la route jusqu’en Suisse où nous nous poserons à la frontière pour planter la tente.

Géraud : Aujourd’hui nous avons discuté un peu avec Flo, l’objectif est revu à la baisse, on se contentera sûrement du Stelvio, ce qui est déjà super avec tous les cols que nous avons fait avant ! Si la forme revient nous reverrons peut être notre destination à la hausse…
Ce soir, nous dormirons au camping Tresiana, qui se situe à Molinazzo Di Monteggio. Le camping est cher mais calme et nous pouvons y faire une lessive, il était temps !
Nous nous sommes offert une bière et un Coca Cola bien frais ce soir, ça fait du bien, je suis un gros buveur de Coca, j’avoue que ça me manquait ! :lol!:




Flo : l’emplacement n’est pas mal, calme, au bord d’une rivière. J’irai profiter de la piscine, le temps de la lessive, pour faire retomber la température car il fait très chaud au bord des lacs. Je me contenterais de faire trempette pour ne pas mouiller le doigt. :lol!:
Les douches sont gratuites et l’eau est bien chaude.
Je laisserais Géraud plusieurs minutes afin qu’il s’apaise car il est très énervé d’avoir eu un tel coup de fatigue.
Ce soir, au menu, grosse ration de pâtes afin que la fatigue du lendemain arrive le plus tard possible puis au dodo.

Géraud : Choupette (Iris, notre chatte) me manque ce soir, bien qu’un peu indépendante, sa présence est agréable, je me demande ce qu’elle fait. Je suis sûr que la fille de Gégé et Mimi s’en occupe très bien, nous lui faisons totalement confiance ! ;)

Day 7

Géraud : Ce matin ça va mieux, j’ai extrêmement bien dormi, mieux qu’à l’auberge, réveil à 9 heures sur un matelas de camping de trois centimètres et demi d’épaisseur, c’est pour moi un record! :shock:

Flo : on prend le petit déj’ au camping (pas donné non plus) et on a bien fait car tous les commerces sont fermés (sauf les bars, les pizzerias et les gelaterias). Du coup, à 14h, on se rabat sur une gelati à Domaso. :lol!:

Géraud : Nous partons tard du camping aux alentours de midi, pour faire route en direction de Lugano. La traversée de la ville va être stressante, je n’aime pas la ville, d’autant plus en moto, nous n’avons pas de carapace, je me sens fragile dans cette endroit. Plus tard, sur les rives du lac de Côme, nous nous arrêtons devant une galeteria, une galeteria c’est un glacier, vous imaginez bien pourquoi ? :lol!:
Une glace à la noisette pour moi et une glace noisette/chocolat au lait pour Flo. Ça fait du bien quand la température environnante dépasse les trente degrés ! Entre nous, les glaces étaient bien bonnes mais notre petit glacier de Carry le Rouet n’a rien à leur envier. :roll:






Flo : il fait très chaud et je regrette la fraicheur des jours précédents dans les cols et m’impatiente déjà des prochains.

Géraud : Nous repartons pour faire deux cols aujourd’hui, au programme : le Malojapass et le Julierpass !
Le Malojapass est superbe, je le trouve aussi beau que l’Iseran, très fleuri et avec des épingles dont on a l’impression qu’elles forment un escalier tellement elles sont compactes ! happy






Flo : splendide ne serait pas assez fort pour qualifier ce col. Je le mets au même rang que le col du Mont Cenis. happy
Nous nous arrêtons dans une laiterie dans le village de Maloja pour acheter du lait local tout droit sorti de la cuve ainsi qu’un yaourth de 500g de Maloja et du chocolat Suisse qui n’a rien a envier au chocolat français. :lol!:





Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:34




Après ce petit goûter, nous reprenons la route. On débouche sur le lac de Silvaplana : le paradis des planchistes et kite surfeurs à plus de 1800m d’altitude. L’eau ne doit pas dépasser les 10°C et certains n’ont même pas d’intégral ! :shock:



Géraud : Le Julierpass monte tranquillement, il est beau, roulant, le paysage est splendide, en haut les vaches nous accueillent couchées au milieu de la route, dépaysant, la nature est belle ! happy







La descente du Julierpass sur Tiefencastel est folklorique : pas mal de travaux. Nous passons sur des portions de route en gravier et tout le long de la descente, des torrents serpentes dans la vallée !









A ce moment j’ai une pensée pour Gégé et Mimi avec qui nous avons passé une soirée à écouter les nombreux conseils sur les cols à ne pas louper, Gégé tu as tapé dans le mille, on se régale ! ;)

Flo : la montée du Julierpass est large et serpente tranquillement dans les alpages. Nous n’avons pas rencontré Heidi ni son grand-père mais certainement que les vaches que nous avons croisées on contribuées à notre régale au goûter. :lol!:
Par contre, la descente c’est autre chose : elle est en travaux et certaines portions de route ne sont pas goudronnées, même dans les épingles. Là, on se dit : « vive le trail ! »



Géraud : Ce soir, nous dormirons au camping de Filisur, au pied de l’Albulapass, une très bonne adresse à retenir, le camping Islas, l’environnement est beau, au bord d’une petite rivière ou le gérant allait pécher le poisson ! happy






Flo : le camping est dans un cadre très agréable, au bord de l’Albula, au milieu des alpages. Le proprio est sympa, il nous montre les enrouleurs pour charger les cardos et chargeur d’APN. Electricité gratos, contrairement à tous les autres campings où nous nous sommes arrêtés. Douches gratuites.

Demain : Albulapass, Berninapass et Stelviopass si tout se passe bien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:35

Day 8

Flo : ce matin, petit déj’ au pain suisse et aux restes de fromages savoyards. La tente peine à sécher car le soleil tarde à passer au dessus des montagnes. Du coup, départ vers 11h, on longe la rivière Albula jusqu’au col.

Géraud : Aujourd’hui, départ du camping de Filisur au pied de l’Albulapass, très beau col, la montée est surprenante, pas mal de travaux qui nous font aimer le trail !

Flo : ici aussi, heureusement que je ne suis pas avec la Bandit car même dans les épingles il y a de la terre et du gravier :shock: Nous montons jusqu’à 2312m d’altitude mais il ne fait pas froid.

Géraud : nous y voyons un petit lac de toute beauté, quelques torrents très jolis et le GPS nous fait des fantaisies, il veut nous faire passer par des sentiers en guise de raccourcis, mais des sentiers de chèvres !!
Bien entendu, nous ne l’écouterons pas, sinon bonjour la galère ! En haut, de jolies vaches nous accueillerons, couchées sur la route pour certaines ou dans les alpages à coté pour d’autres. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres!





Flo : les vaches traversent la route comme si toute la montagne leur appartenait. Quelle chance elles ont. Maintenant, direction Passo del Bernina ou Berninapass, à la frontière italienne.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:35

Géraud : nous gravissons le Berninapass, la route est large, roulante et agréable, les paysages sont beaux également, je suis limite blasé de ces beaux paysages, ça devient répétitif, pourtant je me régale toujours autant les yeux !





Pour mettre un peu de piment, j’ai perdu le frein arrière dans la descente du Berninapass, presque en bas. Pas mal de ralentissements et sûrement le pied effleurant la pédale (sachant en plus que je freine énormément de l’arrière), surchauffe et fading. Sur le coup j’ai pensé que j’avais un problème de maitre-cylindre, puis quelques minutes d’arrêt ont suffi à faire revenir le frein arrière comme par magie, c’était donc juste une surchauffe. Une petite purge au camping ce soir par sécurité et le problème ne reviendra plus…
Le problème est connu sur les Adventure LC8, en effet les tuyaux acheminant le liquide de frein entre le maitre-cylindre et la centrale ABS puis de la centrale ABS à l’étrier passent tout prêt du collecteur d’échappement du cylindre avant, du coup ça aide pas à refroidir. Y’a bien eu un rappel mais il ne solutionne pas complètement le souci, ce n’est pas non plus dramatique puisque c’est la première fois en plus de 50000 kilomètres que ça m’arrive !

Flo : un peu avant Tirano, il se met à pleuvioter :shock: . On hésite à mettre les combi de pluie puis il se met à pleuvoir un peu plus fort. On s’arrête en cata sur le bord de la route, on enfile les combi et la pluie cesse evil . Malgré tout on garde nos affaires de pluie et bien nous en a pris car il se remet à pleuvoir un peu plus loin.
Nous suivons la trace prévisionnelle de Gégé et nous passons par Bormio, mais que de tunnels et de tunnels dont le dernier fait plus de 7 km (en me penchant sur la carte le soir, je verrais qu’il y avait l’ancienne route qui passait à côté et que nous n’avons pas vu, que c’était certainement cette route que nous avait conseillée Gégé). Nous aurions dû passer par Livigno pour faire le plein et achats d’autres produits détaxés (chocolat) pour éviter Bormio.
Je manque de m’endormir dans le dernier tunnel.
Oufffff !!!!, dés que l’on en sort on attaque le Stelvio cheers



Géraud : Nous voilà arrivés au pied du Stelviopass, col qui est en partie responsable de nos pérégrinations dans la région. En effet, l’ayant vu en photo, j’ai eu très envie de m’y rendre, en plus en amoureux c’est le paradis, nous avions pourtant prévu d’aller bien plus loin mais mes vertèbres et ma fatigue vont me faire dire qu’il est plus raisonnable de rentrer, du coup après le Stelvio nous feront chemins vers la maison !


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Mer 26 Jan 2011 - 23:36

Flo : je repère le panneau « 27 tornento » mais je pense en avoir manqué quelques uns et il y en a 48 à la descente en direction de Trafoi. Au sommet du col, nous sommes surpris par le monde et les magasins attrapent touristes ainsi que par les baraques à saucisses autrichiennes :shock: .


Géraud : Pour l’instant, revenons à notre Stelviopass, ce si beau col, trente-huit épingles du coté ou nous montons, par Bormio, et quarante-huit épingles dans la descente sur Trafoi puis Merano, le plus beau coté à mon goût.
En haut, nous avons un creu, il est 15h passé et nous avons envie de nous payer un truc à grignoter. Mais une fois sur place, c’est très touristique, les stands qui se trouvent au bord de la route ne nous enchantent guère. Du coup, j’ai une idée lumineuse : faire marche arrière et s’arrêter à l’hôtel Folgore, quelques centaines de mètres avant pour nous payer un petit graillou. A cette heure-ci, il est probable que nous ne trouvions pas grand-chose, mais bon, on va essayer, et nous avions bien raison.


Pour 24 euros nous avons droit à un jus d’orange pour moi, une bonne bière pour Flo puis vient une belle assiette de charcuterie locale avec fromages et cèpes, nous finirons avec un chocolat chaud blanc pour moi et un chocolat chaud noir pour Flo!
Pour manger cette jolie assiette nous avons droit à une belle corbeille de pain !
Nous nous somme régalés !

Flo : dans cette auberge, nous sommes seuls, à contrario de tous ceux qui fourmillent au col. Un contraste assez étrange mais reposant.
On s’est régalé et la pause gloutche était bienvenue puisque Géraud était épuisé par la montée (stress, excitation, faim)
En guise de dessert, je prends un chocolat « fondente », un régal :lol!: .


Je suis assez déçue par la montée du col car je ne retrouvais pas la beauté vue en photos. En attaquant la descente, je réalise que ce que j’avais vu en photo, c’était ce versant là. Je reste sans voix. Splendide ! Mais stressant aussi.

Beaucoup de dénivelé et de monde. C’est tendu dans les épingles :roll: . Heureusement que je ne suis pas sur ma moto car je n’aurais pas aimé faire les 48 épingles de ce versant même s’il est splendide evil .

Revenir en haut Aller en bas
Korrygan



avatar

MOTOS : 1200XTZ '2010 bleue
Pneu AV/AR : Dunlop Trailsmart
Messages : 1927
Date d'inscription : 02/09/2010
Age : 55
Ville ou région : Angers

MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Sam 29 Jan 2011 - 8:54

Super ! j'adore quand c'est raconté comme ça, très vivant. On s'y croirait. Ça donne envie de faire votre parcours. Bravo pour les photos et les commentaires smile

Faire toute cette route en passagère avec un doigt cassé :face: Flo tu es très courageuse

Vivement le printemps smile

_________________



==> http://sardaigne-en-moto-2013.blogspot.fr/<==

Mon autre Forum : Yamaha XTZ 1200/750/660 : http://www.super-tenere.org  
Revenir en haut Aller en bas
http://baladesenmoto.free.fr
fafa48

MEMBRE Très actif
MEMBRE Très actif
avatar

MOTOS : Suzuki DL1000 Vstrom et Voxan 1000 Café RACER
Messages : 184
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 45
Ville ou région : AURILLAC (15)

MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Sam 29 Jan 2011 - 9:16

Merci Milegas et Flo pour ce joli compte rendu bien illustré.

et comme dit Korrygan, bravo Flo pour faire un tel périple blessée.
Revenir en haut Aller en bas
http://lozereamoto.over-blog.com/
Patrick

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : 1200 GSA
Messages : 428
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 60
Ville ou région : Cantal

MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Sam 29 Jan 2011 - 14:24

Bravo, vous avez du vous régaler

souvenir...

Revenir en haut Aller en bas
michelside78

Membre Super VIP
avatar

MOTOS : 1200XTZ+DJ SYRAH XL 955i TIGER 500CBF
Messages : 1476
Date d'inscription : 26/01/2011
Age : 51
Ville ou région : 78700 conflans Ste Honorine

MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Sam 29 Jan 2011 - 14:50

Salut,sympa le CR et de bien belle photo et de bien belle route aussi
Salut Michel

_________________


MES ALBUMS PHOTOS et MON BLOG
Revenir en haut Aller en bas
http://michelside78.skyrock.com/
Florent

Membre MR84
Membre MR84
avatar

MOTOS : CRF 1000 Africa Twin
Messages : 1264
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 50
Ville ou région : Nîmes

MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   Sam 29 Jan 2011 - 20:15

vraiment superbe, j'adore la montagne...

Est-ce que vous pourriez tracer votre itinéraire dans google maps ? et coller le lien bien sur ;)

Merci d'avance

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Déstination gélati et virolos!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déstination gélati et virolos!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TERRE et BITUME :: BALADES, VOYAGES, SORTIES... :: RAIDS, VOYAGES, SORTIES PAR PAYS :: EUROPE-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit